L’esprit du Chalet

L’histoire du Chalet des Jeunes du Roux

Elle commence avec l’initiative d’une poignée de copains de vingt ans à peine, qui décidèrent de racheter une ancienne ferme dans un petit village des Hautes-Alpes dans le massif du Queyras.

Tombés amoureux du lieu dans lequel ils venaient régulièrement à l’adolescence, ce groupe de joyeux lurons a rénové la bâtisse, et fait vivre les lieux pendant plusieurs années, par les chantiers sur place, et aussi à l’occasion de « coup de mains » dans le hameau, pour les travaux agricoles de l’été.

Preuve de sa générosité collective, le groupe initial de copains du Chalet des Jeunes du Roux ne s’est pas contenté d’un entre-soi « familial ». Une association Loi 1901 est créée des 1973, pour en permettre l’accès à tous depuis plus de 40 ans !

Certains se sont installés, au hameau du Roux, ou à Abriès. L’association s’est renouvelée et de nouvelles personnes ont pris le train en marche et se sont investies.

L’autogestion

Aujourd’hui, devenus plus âgés, ils ont transmis le virus de l’autogestion à leurs enfants et ont maintenu une réalité de vie collective que bon nombre pense encore utopique.

Car ici, tout se fait collectivement ou presque : la préparation des repas comme les tâches quotidiennes sont réparties entre tous, en fonction des compétences : gestion des commandes pour les repas, tour de rôle en cuisine, vaisselle, nettoyage collectif du lieu… Bref, une absence de hiérarchie, mais une organisation qui permet à chacun de trouver sa place « comme à la maison », même si la quête initiale de chacun peut être différente durant le séjour.

La salle de jeux, la grande salle à manger, la terrasse, la cuisine collective, ou encore les espaces extérieurs au cœur d’un hameau de montagne d’une quarantaine de maisons à 1780m d’altitude, permettent à chacun de mener sa vie comme il l’entend et aux enfants d’en profiter pleinement.

Pour maintenir des tarifs de séjour très abordables et une qualité de vie sur place, la participation de chacun reste un prérequis.

L’esprit d’autogestion, se prolonge aussi durant La semaine de travaux d’été en juillet où chacun peut donner un peu de son temps, selon ses disponibilités et ses compétences pour la remise en état d’un chalet qu’on retrouve chaque année avec grand bonheur. Nul besoin d’être un as du bricolage, ce qui importe c’est encore et toujours l’esprit collectif.

Peinture, électricité, menuiserie, couture, rangement… autant de tâches qui se succèdent, entre un apéro au soleil et une virée sur les sentiers avoisinants pour se dégourdir les jambes.

L’esprit du Chalet se traduit aussi par l’envie d’être ensemble dans la bonne humeur. La salle de jeux se transforme aisément en salle de concert, de danse ou de visionnage, sans parler des temps de stages organisés durant l’été à des dates précises : chant, jazz, photographie, astronomie, yoga, etc…

Le Chalet des Jeunes du Roux vit décidément intensément !

Chalet des jeunes du Roux

Préparer son séjour

Pour préparer son séjour, la première chose à faire est de se préinscrire sur le site du chalet pour la période que vous avez choisie.
Ensuite, après validation, vous devrez envoyer des arrhes pour finaliser votre réservation en suivant les instructions fournies par email.
 
Vous pouvez ensuite planifier votre voyage.
La voiture est le moyen le plus simple d’arriver jusqu’au Roux (voir le chalet sur la carte), mais le train puis le bus sont aussi envisageables, notamment depuis Paris avec le train de nuit Paris Austerlitz – Montdauphin Guillestre. Enfin, vous pouvez opter pour le covoiturage en postant votre annonce sur le site du chalet. Vous pouvez aussi utiliser le site Internet Blablacar.fr qui propose  des trajets qui peuvent vous amener jusqu’à Abriès.
 
 
Vous n’avez généralement pas à vous occuper du ravitaillement du chalet en nourriture. C’est le rôle de l’économe du séjour. Il est l’un des participants qui, la plupart du temps, connaît déjà le chalet. C’est lui qui gère le cahier de présence et celui des comptes et qui surtout fait à l’avance les commandes de nourriture aux grossistes qui livrent le chalet. Pour cela, le responsable de l’économat dans le bureau lui aura envoyé un dossier « économat » fournissant tous les renseignements nécessaires.