La chanson des 30 ans

chanson 30 ans

La chanson des 30 ans

Sur l’air de « Une Maison Bleue » composée en 1973 par Maxime Le Forestier. Cette chanson  a été écrite et chantée à l’occasion de la fête des 30 ans du Chalet en aout 2004. Pour voir la vidéo, il faut avoir un mot de passe. Envoyer un message à : images@chaletroux.org

 

C’est un Chalet du roux

Accroché à la montagne

On y allait à pieds, en stop, en 4L

Ceux qui venaient là ont un peu changé

 

On se retrouve ensemble

Après avoir pris la route

D’Angers, de Marseille, de Paris, d’ailleurs

Pour se mettre à table à 10h passées

 

Le Chalet des Jeunes s’allume

Le Chalet des Jeunes s’embrume

Le Chalet des Jeunes. Depuis 30 ans

Où allons-nous ? Au Roux

Buvons un coup.

 

Buvons un coup, les trente ans sont passés

Mais le Chalet, mais le Chalet.

Buvons un coup, les 30 ans sont passés

Le Chalet a résisté.

 

Jusqu’à minuit passé,

Accroché au télescope,

On jouera du jazz,

Guitare, mandoline,

Balais, serpillière jusqu’à l’aube blanche.

 

Un groupe arrivera

Pour nous dire des nouvelles

De Rouen, de Grenoble, d’Aix, ou Montpellier,

Ainsi que de tous ceux qui sont passés.

 

Le Chalet des Jeunes sommeille

Le Chalet des Jeunes se lève

Le Chalet des Jeunes. Depuis 30 ans

Où courrons-nous ? Au Roux

Skions un coup.

 

Il skie, il skie le Chalet,

Le Chalet des Jeunes du Roux.

Elle court, elle court, l’amitié

L’amitié qui pousse au Roux.

 

Grâce à Emile Audier

L’aventure a commencé

Des jeunes ont rêvé, ont fait un chantier

Le chalet est né

 

Dans ce petit village

Certains se sont installés

Ont produit du lait,

Récolté du miel,

Fabriqué des meubles,

Construit des charpentes

 

Si le Chalet existe

Si le chalet résiste

Chalet du Roux, c’est grâce à vous

Maurice et Luc, Raoul, et puis nous tous !

 

Buvons un coup, les 30 ans sont passés

Mais le Chalet, mais le Chalet

Buvons un coup, les 30 ans sont passés

Le Chalet autogéré !

 

C’est un chalet du Roux,

Accroché à la montagne

On y allait à pieds, en stop, en 4L

Ceux qui venaient là ont un peu changé

 

On se retrouve ensemble

Après avoir pris la route

D’Angers, de Marseille, de Paris, d’ailleurs

Pour se mettre à table à 10h passées

 

Le Chalet des Jeunes s’allume

Le Chalet des Jeunes s’embrume

Le Chalet des Jeunes. Depuis 30 ans

Où allons-nous ? Au Roux

Buvons un coup.

 

Buvons un coup, les trente ans sont passés

Mais le Chalet, mais le Chalet.

Buvons un coup, les 30 ans sont passés

Le Chalet a résisté.

 

Jusqu’à minuit passé,

Accroché au télescope,

On jouera du jazz,

Guitare, mandoline,

Balais, serpillière jusqu’à l’aube blanche.

 

Un groupe arrivera

Pour nous dire des nouvelles

De Rouen, de Grenoble, d’Aix, ou Montpellier,

Ainsi que de tous ceux qui sont passés.

 

Le Chalet des Jeunes sommeille

Le Chalet des Jeunes se lève

Le Chalet des Jeunes. Depuis 30 ans

Où courrons-nous ? Au Roux

Skions un coup.

 

Il skie, il skie le Chalet,

Le Chalet des Jeunes du Roux.

Elle court, elle court, l’amitié

L’amitié qui pousse au Roux.

 

Grâce à Emile Audier

L’aventure a commencé

Des jeunes ont rêvé, ont fait un chantier

Le chalet est né

Dans ce petit village

 

Certains se sont installés

Ont produit du lait,

Récolté du miel,

Fabriqué des meubles,

Construit des charpentes

 

Si le Chalet existe

Si le chalet résiste

Chalet du Roux, c’est grâce à vous

Maurice et Luc, Raoul, et puis nous tous !

 

Buvons un coup, les 30 ans sont passés

Mais le Chalet, mais le Chalet

Buvons un coup, les 30 ans sont passés

Le Chalet autogéré !